Sugar Lust: T1 – Atelier Alita (Daiya; Kuro Komui; Ketty Mint)

Chronique #104

Titre : Sugar Lust
Tome : Tome 1
Autrices : Collectif Atelier Alita (Daiya, Kuro Komui et Ketty Mint)
Éditions : Auto-édité
Genres : Yaoi ; Anthro ; Furry ; Humour
Pages : 66
Ma note : 14/20

Résumé :
« Crème, Cecil et Nikolai, trois « hôtes de charme » en colocation, vivent comme une fratrie au quotidien curieusement rythmé. Et quand ils décident de devenir propriétaires, leur vie prend un tournant inattendu ! Il semblerait en effet que la maison qu’ils viennent d’acquérir possède une histoire un peu particulière… Ainsi que quelques autochtones difficiles à déloger ! Suivez les aventures déjantées de ces colocataires hors du commun dans des strips tantôt drôles, tantôt sensuels, et toujours SO PAILLETTE. »

J’ai découvert cette saga sur Ulule, pour la campagne du tome 3. J’ai tout de suite adoré le concept. Vous me connaissez, dès que ça parle de pratique déviante, j’adore. Alors des hôtes de charmes… C’est pour moi.

Cette saga a été inventé, dessiné et écrite par un collectif, l’Atelier Alita.

Les personnages sont très attachants et bien évidemment j’ai mon préféré mais j’aime les trois dans cet ordre : Nikolai, Crème et Cecil.

Chacun est spécialiste d’un domaine (ou plusieurs) du domaine du charme. Mais personnes ne fait la même chose.

L’histoire commence par le déménagement des trois amis car la police commence à se douter de leurs pratiques. Donc, l’opportunité d’acheter une maison se présente.
Madame Rissot, la voisine est géniale et surtout une sacré coquine !

Cette maison est étonnante dès leurs arrivés. Une hyène dans le jardin qui va servir de garde et un renard noir qui ne fait que dormir qui va servir de peluche à Nikolai.

Petit plus, chacun des hôtes ne s’entendent pas à merveille. Cecil et Niko’ ont une relation très particulière. Tout comme de vrais frères.

Ma scène favorite… Celle où Nikolai fait essayer son nouveau matelas. Les dessins sont magnifiques et les expressions faciales sont vraiment parlantes.

Spread the love
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *