Sons of Anarchy: T1 – Damian Couceiro & Christopher Golden

Chronique #35
 
 
Titre : Sons of Anarchy
Tome : Tome 1
Scénariste : Christopher Golden
Illustrateur : Damian Couceiro
Éditions :Ankama
Collection :Label 619
Genre :Comics
ISBN :978-2-35910-506-3
Pages :176
 
Résumé :
« À court d’options, Kendra, une jeune fille dont la vie est en danger, rentre à Charming pour demander l’aide des Sons of Anarchy. Quand il apprend qu’elle est l’orpheline d’un ancien membre, Tig décide de la protéger coûte que coûte. Afin d’éviter une issue fatale pour SAMCRO et Kendra, les Sons devront oublier les vieilles alliances et mettre leurs vies en jeu. Entre honneur et trahison, SAMCRO devra rester soudé pour affronter cette nouvelle menace. »
 
Ahhh, Sons of Anarchy… Une de mes séries tv favorites ! Quand j’ai sue que ça allait sortir en BD (enfin, en comics traduit en France), j’ai tout de suite sautée dessus !
 
Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est Sons of Anarchy, il s’agit d’une série de sept saisons qui met en scène aux États-Unis – plus précisément à Charming – un Motor Club, ou MC, des Sons of Anarchy. Nous suivons donc principalement l’histoire de Jax Teller, le beau-fils du Président du MC, mais aussi le fils du créateur de ce MC. Bien sûr, tout les traffics qu’impliquent ce genre d’histoire viennent avec.
 
Pour ce qui est du comics…
La couverture est simple, noir et or. Avec les étoiles du drapeau juste derrière l’emblème du Motor Club. Simple, pas du tout ostentatoire. Comme eux.
 
Quand j’ai ouvert la BD ce fut un choc. Les dessins sont extraordinairement précis ! On reconnaît sans difficulté chacun des acteurs.
Et avec tout les évènements qui se succèdent, on dirait vraiment le format d’un épisode.
Ce volume se passe au début de la saison 5 après la mort de Dawn, la fille de Tig.
 
Kendra, la fille d’un ancien membre ami de Tig, qui de plus lui rappelle sa fille fera tout pour la protéger d’une mort certaine.
 
Franchement, je n’ai rien à redire sur ce comics. C’est exactement la série mais sur du papier. Ce qui, après l’avoir finie, me rappelle l’ambiance si particulière de cette série si chère à mon cœur.
 
Mon passage favori :
« Ce sont ceux qu’on ne voit pas, ceux qui se cachent dans l’ombre en attendant d’agir. Ce sont eux les ennemis qui peuvent vraiment faire mal… »
 
Bien que ce comics ne soit pas un coup de cœur, je lui met un 16/20.
 
Je vous la conseille !
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *