Rouge T1: Coeurs ardents – Florent Maudoux & Sourya

Chronique #150

Titre : Coeur Ardent
Saga : Rouge
Tome : Tome 1
Auteur : Florent Maudoux & Sourya
Éditions : Ankama
Collection : Label 619
Genres : Bande-dessinée ; Fantastique
ISBN : 978-2-35910-430-1
Pages : 128
Ma note : 16/20

Résumé :
« – Tu sais ma fille, une lame est en quelque sorte comme une déesse de la mort. N’oublie jamais qui elle est. Traite-la, ne serait-ce qu’un instant, avec légèreté et mépris… et tu risquerais d’y laisser un doigt. Mais si tu la tiens avec respect, si tu sais en prendre soin… alors elle peut devenir ta meilleure alliée. Une bonne lame ne te trahira jamais.
– Alors les lames sont meilleures que les gens ? »

J’attaque enfin les autres séries spin-off, comme Funérailles, de la saga principale Freaks’ Squeele. D’ailleurs, je ferais aussi des articles sur les BD de la saga principale, quand j’aurais… Tout les tomes, héhé…

Donc, Rouge, histoire qui relate l’enfance de Xiong Mao. Rappelons-le, la jeune fille est une personnage principale avec Ombre de Loup et Chance de la saga principale.

Nous suivons, dans Rouge, la chinoise de son enfance jusqu’à son adolescence, dans le premier tome en tout les cas. Rencontrant alors les membres de sa famille, avec son père qui est un des chef de la triade, donc de la mafia chinoise si on veut. Ensuite sa belle-mère et sa belle-sœur. Car Xiong Mao n’est pas la fille légitime, apparemment de la famille. Pourtant, son père semblait l’aimer passionnément.

Nous retrouvons aussi Fei Long, un garçon relativement proche d’elle que nous avons rencontré dans la saga principale. Celui-ci à cette époque souhaitant devenir le garde rapproché de Xiong Mao.

Dans ce tome, l’histoire commence avec une nouvelle élève dans le lycée, qui est apparemment lesbienne. De ce fait, cela créer une polémique et Xiong Mao s’interpose pour que la jeune fille n’est pas trop d’ennuis. De fil en aiguille, elles deviennent amies. Et comme Xiong Mao est la fille d’un responsable de la mafia… Bien sûr, des ennemis rentre en jeu avec un accent de plan d’action un peu politique-familial. Moins poussé que dans Funérailles, mais on pourrait voir un petit lien.

J’aime beaucoup l’univers de Freaks’ Squeele et j’ai hâte de lire la suite !

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *