Rebecka Martinsson T1 : Les nouveaux prophètes – Åsa Larsson

Chronique #180

Titre : Les nouveaux prophètes
Saga : Personnage de Rebecka Martinsson
Tome : Tome 1 (possibilité de lire indépendamment)
Autrice : Åsa Larsson
Éditions : Le Livre de Poche
Genre : Thriller
ISBN : 978-2-253-18118-7
Pages : 439
Ma note : 14/20

Résumé :
« Dans la petite ville minière de Kiruna, en Laponie, Viktor Strandgård, celui que l’on surnomme «  le pèlerin du paradis » pour avoir miraculeusement survécu à un grave accident, est retrouvé mort dans le temple où il officiait. Qui a pu assassiner, aussi sauvagement et avec un tel acharnement, cet éminent membre de l’Église de la Force originelle ? Sollicitée par son amie d’enfance, Sanna, la sœur de la victime, Rebecka Martinsson, avocate fiscaliste à Stockholm, va mener l’enquête. Menacée par les disciples de la communauté, la jeune femme se met rapidement en danger… »

J’ai commencé une nouvelle « saga » d’une nouvelle auteure. Pourquoi ? Car j’ai vu quelqu’un parler de ce roman sur Facebook. La couverture et le résumé m’a grandement attiré. Un thriller à connotation religieux est parfait pour moi. J’ai lu les résumés des autres et je les ai pris aussi ! (oui, impulsion…)

Cette lecture m’a fait beaucoup de bien. Juste avant, j’étais sur un livre très difficile. Et lire plus vite que le précédent m’a remonté le moral.

C’était un roman avec une écriture fluide pour un thriller. Avec des mots particulier, sans doute dû à la langue d’origine qu’est le suédois. L’histoire était vraiment bien trouvée et accrocheur.
Un petit village, avec une communauté religieuse qui pourrait presque se confondre avec une sorte de secte. Tout le monde s’y connaissant et paf, un crime affreux s’y passe.
Tout le monde se tait, personne ne fait rien.

C’est la suspecte, la sœur de la victime qui appelle l’héroïne de l’histoire à la rescousse. Rebecka Martinsson. Ancienne habitante de Kiruna, qui a dû quitter la communauté religieuse en grand fracas.

Ce qui m’a beaucoup frappé c’est le fait que Rebecka doit se débrouiller toute seule. Personne n’a confiance en elle, tout le monde l’évite et Sanna, la suspecte, ne peut même pas l’aider car elle ne se souvient de rien et entre dans des phases d’isolement violentes.

Le personnage d’Anna Maria, la policière enceinte était bien sympa je trouve et assez en parallèle avec le personnage de Rebecka. Anna Maria enceinte avec déjà trois enfants et un mari. Alors que Rebecka est célibataire et une bourreau de travail.

La victime, elle, est charismatique et donne envie de le connaître. Comme cette communauté religieuse assez secrète. On a envie de savoir.

Chose inattendu aussi… L’auteure a décrit les pensées de la chienne. Chose que je ne trouve généralement que dans les romans de fantasy, quand c’est l’animal le personnage principal.

J’ai aimé ce roman mais la fin était peut-être trop rapide pour moi et on ne connaît pas tout le fin mot de l’histoire des secrets de cette communauté. Alors que j’avais envie de savoir !

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *