Millénium T1: Les hommes qui n’aimaient pas les femmes – Stieg Larsson

Chronique #52

Titre : Millénium
Tome : Tome 1 ; Les hommes qui n’aimaient pas les femmes
Auteur : Stieg Larsson
Éditions : Babel
Collection : Noir
Genre : Polar
ISBN : 978-2-330-00499-6
Pages : 706

Résumé :
« Après avoir perdu un procès en diffamation, Mikael Blomkvist, brillant journaliste d’investigation, démissionne de la revue Millénium et ressasse son dépit. Il est contacté par un magnat de l’industrie qui lui confie une enquête vieille de quarante ans : sur l’île abritant l’imposante propriété familiale, sa nièce, Harriet Vanger, a naguère disparu, et il reste persuadé qu’elle a été assassinée. Si ce n’est pas exactement le hasard qui réunit Mikael Blomkvist et Lisbeth Salander, réchappée des services sociaux et génie de l’informatique, c’est une vraie chance, car la jeune femme va bien vite s’imposer comme le meilleur atout du journaliste pour élucider l’affaire. L’intolérance, l’hypocrisie, la violence et le cynisme de notre monde contemporain – aux niveaux politique, économique, social, familial – sont les ressorts de ce polar addictif, au suspense insoutenable, qui a enthousiasmé des millions de lecteurs. »

Bon alors okay, j’avoue que je suis une inculte, je regarde souvent le film avant de lire le livre, mais je n’ai aucun apriori, souvent je préfère le livre au film d’ailleurs. Donc, j’ai vu le film Millénium avant d’avoir lu le livre. Ne me tapez pas s’il vous plait >.<
Ça fait plusieurs années que je dois lire Millénium, mais comme toujours, beaucoup trop de livres plus importants pour moi à lire, et pas l’idée de le prendre à la librairie.

Qu’est-ce qui a changer ? Et comment il a atterri dans ma PAL ?
J’étais en vacances chez mes grands-parents, et je n’avais plus rien à lire, alors que je repartais pour Bordeaux deux jours après. Je me suis rendu à la Maison de la Presse de Gramat. Il n’y avait franchement rien qui me transcendait, surtout que je souhaitais un one shot ou un tome 1. Je suis tombé sur Millénium 1, et à défaut d’autres romans plus intéressants, je l’ai pris.

Le style d’écriture m’a tout de suite emballé. Un style que je trouve similaire à Jean-Luc Bizien, que j’aime juste d’amour. Vous devinerez sans aucun doute que j’ai surkiffé ce roman. Des passages descriptifs précis mais aussi bien longs, sans être trop lourd. Une structure bien maitriser.
Le roman étant composé de plusieurs parties avec un prologue de début.

I : Incitation (20 décembre au 3 janvier)
Qui englobe le début du roman avec la fin du procès, l’enquête et l’embauche de Blomkvist.

II : Analyses des conséquences (3 janvier au 17 mars)
Regroupe le début de l’enquête avec la venue et participation de Lisbeth.

III : Fusion (16 mai au 14 juillet)
Comprenant un grand pas pour l’enquête, et surtout l’incarcération de Blomkvist.

IV : Hostile Takeover (11 juillet au 30 décembre)
Qui comprend l’effroyable passage dans la cave secrète de Martin Vanger et bien sur la toute fin de l’enquête sur Harriet Vanger.

Les chapitres sont présentés non pas avec des titres mais avec des dates. D’ailleurs, dans chaque début de paragraphes, les premiers mots sont en majuscules. Ce qui donne un style vraiment sympa tout au long de la lecture.

Bien sur, comme certains qui me connaissent, mon personnage favori est Lisbeth Salander ! À cause de son passé et de son style. C’est une sorte d’animal sauvage blessée.

Je trouve l’ambiance du livre oppressante, après tout, une famille entière surveille les agissements de Mikael Blomkvist sur l’enquête. Mais étrangement, bien que ce soit un peu étouffant, c’est addictif aussi, car on veut vite découvrir les petits secrets de cette grande famille… Surtout quand certains membres de cette famille étaient des nazis confirmés.
En conclusion, j’adore, je veux trop lire la suite et je lui donne un 17 !

Mon passage favori, page 334 :
« Pas besoin d’être un surdoué pour en déduire que les événements étaient liés d’une façon ou d’une autre. Il y avait anguille sous roche et Lisbeth Salander adorait la pêche à l’anguille. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *