Midnight Tales: T1 – Mathieu Bablet, Sourya Sihachakr, Guillaume Singelin, Elsa Bordier & Gax

Chronique #101

Titre : Midnight Tales
Tome : Tome 1
Auteurs : Mathieu Bablet, Sourya Sihachakr, Guillaume Singelin, Elsa Bordier & Gax
Éditions : Ankama
Collection : Label 619
Genres : Bande-dessinée ; Ésotérisme
ISBN : 979-10-335-0541-9
Pages : 140
Ma Note : 16/20

Résumé :
« Midnight Tales est une série de recueils édifiants, au fil de ses histoires, un univers autour de l’Ordre de Minuit, une société secrète de sorcières protégeant l’Humanité des monstres, des peurs primales et des forces occultes. Quatre bandes dessinées, une nouvelle littéraire et du contenu encyclopédique pour se plonger dans les retranchements de notre réalité, là où les ombres sous notre lit grouillent d’inconnu, de cités érodées par l’oubli et de créatures dont le seul nom évoqué à voix haute provoque la folie. Alors, munissez-vous d’un talisman efficace, et méfiez-vous des coins sombres où le moindre pas de côté peut vous être fatal. Ne vous étonnez pas, surtout, qu’à la fin de cette lecture, votre réalité ne soit plus tout à fait la même, quand le ciel se peuplera de grands anciens ailés les nuits de pleine lune. »

J’ai acquis cette BD pour plusieurs raisons.
La première étant que j’en ais entendu parlé par une amie sur son profil Instagram.
La seconde est que je ne peux m’empêcher de lire ce qui touche aux sorcières.
Et la troisième est qu’il me fallait quelque chose à lire entre la saga La Maison de la Nuit.

Il n’y a pas a dire, la couverture est travaillée et la BD est unique en son genre. Normalement, avec plusieurs histoires différentes illustrées par différents artistes mais tournant autour d’un même sujet. De plus, à chaque fin d’histoires, nous avons quelques pages encyclopédiques agencées comme des pages de rapports de l’Ordre de Minuit, sur la bête dont il est question dans l’histoire.

Il y a aussi une histoire vers littéraire et non dessinée assez sympathique à lire aussi.

La trame suit toujours la même voie. Une ou plusieurs filles ayant des pouvoirs et ayant un rapport de près ou de loin avec l’Ordre de Minuit.
Ce sont de petites histoires pas terminées. Enfin, pour certaines d’après-moi. J’attends donc le tome 2 avec impatience.

La petite touche qui fait la différence est aussi le fait que c’est une BD en collaboration. On peut donc voir le style de différents artistes tout du long.
Cette BD rentre dans un coup de coeur, autant le sujet, le rendu final que la couverture !

Spread the love
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *