Maison de paille – Calvin Arium

Chronique #199

Titre : Maison de paille
Auteur : Calvin Arium
Éditions : Auto-édité
Genres : LGBT+, Handi-friendly, Réécriture de conte, BD, Anthropomorphe, Transidentité
Pages : 30
Ma note : 14/20

Résumé :
« Dans un monde ou les loups détruisent les maisons des cochons sous prétexte de sport, un loup asthmatique ne se sent pas à sa place, et un cochon autiste n’arrive pas à se faire des amis. »

J’ai connu cette BD par Alister, de la chaîne Hparadoxae, qui présentait des lectures handi-queer. J’avais déjà vu Calvin dans une vidéo. Le pitch de sa bande-dessinée m’a beaucoup plu, alors j’ai décidé de la prendre, surtout qu’après lecture… Elle mérite de se faire connaître !

L’histoire est vraiment pipou et douce, avec bien sûr, une approche engagée. C’est sur la base du conte des trois petits cochons. Aujourd’hui, les loups arrêtent de manger les cochons, mais continus de détruire les maisons des cochons, pour le sport (comme c’est écœurant…).

Nous suivons donc deux personnages. Richard, un jeune cochon transgenre et autiste. Et Charlie le loup, une autre personne transgenre qui se découvre, souffrant d’asthme. Tous les deux traversent des difficultés dans leurs vies qui sont très encrés dans le réel, avec des thématiques spécifiques. Ils vont finir par se trouver et devenir amis.

La BD est court, et j’avoue… Que j’aurais aimé bien plus ! J’ai tellement envie d’en savoir plus sur eux, sur leurs relations, leurs évolutions après ce tome, alors j’espère qu’il y aura un tome 2 ! (S’il te plaît Calvin ! Même si c’est long à venir !)

Maintenant, venons-en aux petits bémols, qui n’est rien de grave. Déjà… On ne connaît pas le prénom du cochon (qui s’appelle Richard, du coup). Je l’ai découvert en allant sur la boutique de Calvin, car j’avais besoin d’une image de la BD, car il vend aussi des badges à l’effigie du cochon. Le badge s’appelant Richard, j’en ai conclu que le cochon de la BD est le même !

Autre chose, qui a beaucoup attisé ma curiosité… À un moment, Calvin écrit « 26 révélations transsexuelles plus tard », j’ai tout de suite pensé « c’est quoi ses 26 révélations » ! Même si c’est fait pour montrer que le temps et la discussion passe, j’avais vraiment envie de savoir.

Par contre, ce que je trouve génial, dans cette BD, c’est la retranscription des émotions sur les visages. Ils sont tellement bien fait je trouve ! Il y a même une page qui me fait réellement penser à moi quand je déprime. Et aussi, le fait de mettre un personnage complètement en noir pour montrer qu’il se sent mal ou coupable… C’est vraiment bien trouvé.

C’est une bande-dessinée adorable et traitant de sujets importants.
Bravo à Calvin pour son travail. C’est un vrai coup de cœur pour moi qui prie intérieurement pour avoir une suite ! Car la fin m’a beaucoup frustré !
Voici d’ailleurs, le lien vers sa boutique, si vous voulez vous le procurez: ICI

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *