Magical girl boy T1: Môkon Icchokusen

Chronique #195


Saga : Magical Girl Boy
Tome : Tome 1
Auteur : Môkon Icchokusen
Éditions : Akata
Collection : WTF !
Genres : Shôjo ; Manga ; Fantastique ; Magical Girl
ISBN : 978-2-36-974107-7
Pages : 180
Ma note : 8/20

Résumé :
« Saki Uno est lycéenne, mais elle est surtout membre d’un duo de chanteuse pop : les Magical Twin ! Le problème, c’est que son groupe ne rencontre pas du tout de succès. Dépitée, un soir, alors qu’elle rentre d’un concert catastrophique, elle trouve devant chez elle un yakuza fou furieux. Ce dernier lui apprend une drôle de nouvelle : sa mère était autrefois une magical girl, et c’est désormais à son tour de signer un contrat avec lui, pour protéger l’ordre et la justice ! Le problème, c’est que Saki n’est pas du tout emballée à cette idée.
A moins que pour protéger l’homme qu’elle aime, elle ne soit d’accord pour se fighter contre des ours bodybuildés ?! Sa nouvelle vie de Magical Girl Boy (rayez la mention inutile) lui réserve bien des surprise. »

Je ne sais plus vraiment comment j’ai connu ce manga. Si je l’ai simplement vu sur Livraddict ou ailleurs. En tout les cas, le titre « Magical girl boy » et surtout le résumé, m’a donné très envie.

Malheureusement… Après lecture… Ce manga ne m’a pas plus.

Même si en simple contenu, ce manga est vraiment intéressant. Après tout, une magical girl qui se transforme en homme, avec plus tard une ébauche de crush gay et lesbien est assez intéressant à exploiter. Tout comme cette dimension du « Magical Girl » dans la société moderne.

Ce manga aurait pu me plaire si celui-ci n’était pas parodique à l’extrême. Personnellement, je voulais quelque chose d’intéressant et pas simplement débranche cerveau et bourré d’humour lourd, voir gênant (est-ce qu’on en parle de la gueule des ‘méchants’, ses oursons musclés chelou…).

J’aurais adoré, si ça n’avait pas été aussi gênant et presque graveleux si je puis dire. Notamment, avec le personnage de Kokoro, la « mascotte ». C’est vraiment cringe.

Car en effet, le fait que la magical « boy » soit amoureuse de la victime des méchants, mais que du coup, celui-ci semble en crush (c’est l’impression que j’ai) sur le boy sans savoir que c’est elle et que la meilleure amie de la magical est en crush sur elle et donc en « compétition » avec ce garçon-victime, qui est son grand-frère… Cela aurait été un truc intéressant à vraiment développer sérieusement.

Pour le coup, même pour connaître la suite, savoir ce qu’il va se passer entre eux, je ne veux pas lire la suite malgré tout, même s’il n’y a qu’un seul tome. (C’est une série terminée en deux tomes).

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *