Ma raison de… T1: Vivre – Rebecca Donovan

Chronique #18
 
 
Titre : Ma raison de…
Tome : Tome 1 ; Vivre
Auteur :Rebecca Donovan
Éditions :Pocket Jeunesse – PKJ
Date de parution : 5 Mars 2015
ISBN : 978-2-266-24610-1
Pages :525
 
Résumé :
« – Et si je ne veux pas être ami avec toi ?
– Alors nous ne serons pas amis.
– Et si j’ai envie d’être plus qu’un ami ?
– Alors nous ne serons rien du tout.
Emma a tout fait pour empêcher Evan d’entrer dans sa vie. Non pas parce qu’il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir. Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire et, surtout, ce qui l’attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle… »
 
Ma raison de vivre, de Rebecca Donovan… Un livre dont j’ai énormément entendu parler, surtout par la Booktubeuse Audrey, Le Souffle des Mots.
 
Je ne savais pas exactement de quoi parlait ce roman, sauf qu’il s’agissait d’une histoire dure, et touchante à la fois. Tout ce qui me plaît.
 
Au final, j’ai découvert une histoire magnifique, avec une jeune fille du nom d’Emily, que tout le monde appelle Emma, à la fois forte mais aussi fragile. Elle vit chez son oncle et sa tante depuis que sa mère ne peut plus s’occuper de sa fille. Elle est vraiment douée dans les études et joue au football et au basket, étant une joueuse aussi douée qu’elle l’est dans les études.
 
Malheureusement, tout n’est pas rose dans la vie d’Emma. Au lycée, bien qu’elle fasse partie d’une équipe de sport, elle est aussi invisible qu’un mur comparée à sa seule amie, Sara, qui est une des filles les plus populaires de son lycée.
Pourquoi se rend-t-elle invisible ?
 
Car en réalité sa vie est un enfer ; en tout les cas, dès qu’elle franchit la porte de la maison pour rentrer. Sa tante semble avoir une réelle aversion pour elle, alors qu’Emma n’a absolument rien fait pour.
 
Et là, un garçon cherche par tout les moyens d’entrer dans sa vie.
 
Une histoire émouvante et profonde, qui m’a émue aux larmes, tellement j’avais peur pour elle quand sa tante se met en colère contre elle. Des jours heureux et des jours aussi noirs que de l’encre se succèdent au fil des pages.
 
Emma découvre une vie qu’elle n’avait jamais connue. Un émerveillement qui va finir par la changer, lui donner envie de se battre pour « vivre ».
 
Je le conseille, mais ce n’est pas pour les âmes sensibles, surtout les passages avec sa tante.
Voici mon passage favori, p.288 :
« Rien n’avait changé mais tout était différent. On aurait dit une sorte de parade. Nous nous effleurions sans nous toucher, nous savions sans dire, nous sentions sans exprimer. Nous étions amis. Mais nous marchions le long d’un précipice. Un précipice vraiment profond. Et j’étais tellement absorbée par sa présence que je ne me rendais pas compte que le terrain était terriblement glissant. »
 
Pour la note, je donnerais un 4/5, pas transcendant mais ce roman m’a tout de même volée certaines nuits.
Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *