Les Royaumes de Feu T1: La Prophétie – Tui T. Sutherland

Chronique #55  .

Titre : Les Royaumes de Feu
Tome : Tome 1 ; La Prophétie
Auteure : Tui T. Sutherland
Éditions : Gallimard
Collection : Jeunesse
Genres : Jeunesse ; Fantasy
ISBN : 978-2-07-066183-1
Pages : 382

Résumé :
« Une terrible guerre divise les royaumes du monde de Pyrrhia. Selon une mystérieuse prophétie, seuls cinq jeunes dragons nés lors de la Nuit-la-plus-Claire pourront mettre fin aux combats et apporter la paix. Mais les élus, Argil, Tsunami, Gloria, Comète et Sunny, rêvent de voler de leurs propres ailes plutôt que d’accomplir leur destin… »

Cette saga me faisait de l’oeil depuis le Festival de la BD 2017, donc depuis pas mal de temps. En me rendant à Agen, déjà cinq romans de cette saga allaient sortir en France. Il y avait des affiches partout à la gare. Aujourd’hui, il n’y a pas moins de sept tomes sortis en France ! Cela semble énorme mais comme il s’agit de livre jeunesse, c’est un petit format écrit gros.

Ce premier tome est un beau livre si l’on peut dire. Ce n’est pas un hardcover mais le titre est en relief, les couleurs sont belles et chaudes. Sur les premières pages, la prophétie dont il est question dans le résumé nous est communiqué et présenté à la façon des vieux ouvrages, avec de magnifiques dessins en arrière-plan. À l’intérieur, un simple mais appréciable motif de dragon faisant penser à une armoirie, orne chaque début de chapitre. De plus, les pages séparant chaque partie représente la carte du monde de Pyrrhia.

La façon d’écrire de l’auteure m’a énormément rappelé celle d’Erin Hunter, l’auteure ayant écrit la saga « La guerre des Clans ». Quel fut mon étonnement quand j’appris que Sutherland était un des auteurs de cette saga et que Erin Hunter n’était qu’un simple pseudonyme regroupant plusieurs auteurs. J’étais aux anges ! J’adore cette façon d’écrire, un peu intrusive, et puis surtout mettre en scène des animaux (pour notre roman il s’agit bien évidemment de créatures fantastiques mais c’est un peu comme des animaux…).
Ce qui m’a avant tout rappelé cette saga mettant en scène un monde de chats, ce sont les noms des dragons, vraiment dans la même ligne que ceux de la Guerre des Clans.

Dans ce tome, nous pouvons compter trois grandes parties :
I : Au coeur de la montagne
II : Le Royaume du Ciel
III : Un œuf couleur sang-de-dragon

Que dire d’autres à part que la lecture était très courte ? Enfin, courte dans le sens où je l’ai vite lu.
C’est une histoire que me donne vraiment envie de lire la suite.

Dans ce tome nous suivons la pensée d’Argil, l’aile de boue. Sachant qu’il y a différents clans. Les ailes de Boue, du Ciel, de Sable, de Mer, de Glace, de Pluie et de Nuit. Sachant que chacun a des caractéristiques et cultures différentes.

Petit détail qui met un peu de piquant dans l’intrigue… À la base, la prophétie parle de cinq dragonnets, dont un Aile de Ciel, mais celui-ci a été détruit et remplacer par un Aile de Pluie.
Excitant, non ?

Mais rien ne se passe comme prévu, les dragons décident de n’écouter personne, avant tout pour sauver la vie de leur amie Gloria, l’aile de Pluie, vu comme une ennemie et une intruse par les rebelles à la guerre (les Serres de la Paix, qui ont caché et se sont occupés des dragonnets).

Ils se sont dirigé vers le royaume des Ailes de Boue pour Argil, mais cela n’a pas donné ce qu’il avait imaginé. Donc pour une sorte de continuité, ils ont décidés de se diriger vers le royaume des Ailes de Mer, pour que Tsunami puissent essayer de retrouver ses parents, comme Argil avait voulu le faire.

J’ai très très hâte de lire le tome 2 !
Ce tome mérite un 12/20 pour ma part, car intéresse mais étant un roman jeunesse, il n’y a pas énormément de profondeur que l’on a l’habitude avec les romans adultes, et puis je pense que comme c’est le début, ça va augmenter en suspense et aventure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *