Les joies du sex-toy et autres pratiques sexuelles – Erika Moen & Matthew Nolan

Chronique #113

Titre : Les joies du Sex-Toy et autres pratiques sexuelles
Auteurs : Erika Moen & Matthew Nolan
Éditions : Glénat
Collection : Porn’ Pop
Genres : Erotique ; Bande-dessinée ; Documentation
ISBN : 978-2-344-02640-3
Pages : 293
Ma note : 18/20

Résumé :
« Certain.e.s les cachent, d’autres en font une véritable collection. Certain.e.s s’en servent pour pimenter leurs jeux à deux, d’autres les réservent à leurs plaisirs solitaires… Et vous, quel est votre rapport aux sex-toys ? »

Vous devez me connaître avec le temps. J’aime énormément ce qui parle de déviance, ce genre de chose… (Sexuel/BDSM toussa, toussa…)
Donc, en tombant sur ce livre à Cultura je n’ai bien sur, pas pu résister.

Cela me rappelais un blog dont m’avais parlé mon homme. Il s’agissait effectivement de cela ! J’étais tellement JOIE !

Donc, Erika Moen est une blogueuse américaine. Elle fait des critiques de sex-toys en BD sur son blog, en collaboration avec son mari, Matthew Nolan. Donc, vous vous en doutez, Erika teste les produits féminin et Matthew… Les produits masculin ! (Merci captain obvious…)

Du coup, elle a sortie en livre, les planches de son [blog]. Un en France actuellement mais il y a basiquement [quatre tomes] pour le moment. J’ai tellement TELLEMENT hâte que les autres sortent !

Dans cette BD, ils testent des sex-toys. Alors, pas de panique, elle ne les utilise pas elle-même, non. Ils les dessine furtivement d’abord, en expliquant les caractéristiques (prix, taille, nombres de modèles de vibrations, ect…) puis, utilise des PNJ (si je puis dire) qu’ils nomment les Masturbateurs, personnages fictionnels et genderqueers (juste, Génial!) qui, eux, vont utiliser les sex-toys en question.

Attention, l’avis d’ Erika et Matthew ne sont que le leur, par rapport à eux. Ils expliquent bien pourquoi ils ont aimés ou non tel ou tel jouet. Par contre, ils ne disent pas que c’est « Un mauvais jouet », ils disent bien « Que ce jouet ne leur convient pas, de tel ou tel façon » mais qu’il pourrait potentiellement convenir à quelqu’un d’autre.

Dans ce tome, il n’y a pas que des critiques de jouets sexuels, rassurez-vous. Erika parle aussi de sujets approchant. Notamment, elle nous fait une revue pour commencer l’anal en douceur, en introduisant par ailleurs mes personnages favoris de cet univers : Les escargots de la SODO ! Oui, vous avez bien entendu !
Ils interviennent justement à chaque fois qu’elle parle de sodomie pour rappeler d’y aller doucement et d’être prudent.

Donc, elle parle notamment de l’appareil génitale féminin, mais aussi de lieux et évènements marquants en rapport avec la sexualité et l’érotisme. Notamment, un club échangiste à Portland ainsi qu’un spectacle de pôle dance sur le thème de Disney ! De DISNEY PUTAIN !!!

Bref, un véritable coup de coeur qui me donnerait vraiment l’envie d’acquérir les autres tomes en anglais même si je suis une brèle pour le comprendre.



Spread the love
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *