L’épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur – Séverine Gauthier

Chronique #30
 
 
Titre : L’Épouvantable peur d’Épiphanie Frayeur
Tome : Tome 1
Scénariste : Séverine Gauthier
Illustrateur : Clément Lefèvre
Éditions :Soleil
Collection : Métamorphose
Genres : Bande dessinée, Jeunesse
ISBN : 978-2-3020-5385-4
Pages : 92
 
Résumé :
« Voici Épiphanie. Elle a huit ans et demi. Et voici sa peur, elle a huit ans aussi. En huit ans, Épiphanie n’a pas beaucoup grandi. Sa peur, SI. »
 
Cette BD m’a attirée comme toujours par la couverture qui est juste magnifique. On y voit une petite fille perdue dans une forêt étrange, suiviepar un monstre noir totalement stoïque. Cette forêt est juste merveilleuse, on dirait qu’Épiphanie est sous la mer, dans une forêt de corail bougeant au gré des courants.
 
L’histoire est donc celle d’Épiphanie Frayeur, une petite fille de huit ans et demi, qui part en expédition dans son monde pour trouver une solution contre sa peur. Son ombre. Et aimerait que cela cesse, car depuis ses cheveux n’en font qu’àsatête, et se dresse sur celle-ci sans vergogne ! Àtel point qu’elle ressemble à une petite méduse apeurée.
 
Le monde dans lequel cette petite évolueest fictif et vraiment atypique, avec des personnages originaux à souhait. Avec ses couleurs mi-automnalesmi-aquatiques, cela mefait penser à une sorte de réecriture d’Alice au Pays des Merveilles.
 
De plus ce conte, sur certaines planches, fait penser au parcours de la tombéedans la maladie ou la dépression. Vous allez me dire que c’est horrible pour un ouvrage de jeunesse, mais du coup, la frayeur ressentie par Épiphanie envers sa peur est remarquablement bien illustrée.
Sa peur, d’ailleurs, est un petit monstre relativement attachant qui me fait aussi penser à un monstre des studios Ghibli.
 
Que dire d’autre ? À part le fait que j’espère qu’il y aura un autre tome, mais vu la fin, je n’en suis pas sûre. Mais c’est tellement dommage ! Car c’est un album fantastique !
 
Et hop ! Un nouveau coup de cœur ! Auquel je donne la note de 19,5/20.
 
 
 
 
Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *