Le renard et le petit tanuki: T1 – Mi Tagawa

Chronique #196

Saga : Le renard et le petit tanuki
Tome : Tome 1
Autrice : Mi Tagawa
Éditions : Ki-oon
Collection : Kizuna
Genres : Manga ; Josei ; Fantastique
ISBN : 979-10-327-0733-3
Pages : 155
Ma note : 20/20

Résumé :
« Il était une fois Senzo, un renard surpuissant craint de tous les animaux, qui semait la terreur sur son passage… à tel point que les dieux, pris d’une vive colère, le plongèrent dans un profond sommeil… 300 ans plus tard, à notre époque, ils décident de l’en sortir… à une condition ! Privé de sa force destructrice, le voilà chargé d’une mission spéciale : élever le petit tanuki Manpachi pour faire de lui un digne serviteur de la déesse du Soleil.
Manpachi a été rejeté par sa famille car il possède des pouvoirs immenses, qu’il a encore du mal à contrôler. Allergique à toute autorité, Senzo refuse de s’embarrasser d’un disciple, aussi mignon soit-il… Sauf qu’au moindre signe de rébellion, il est parcouru d’une douleur insoutenable ! Le voilà bien obligé d’accepter le marché… »

J’ai découvert ce manga grâce à une vidéo de Pikiti Bouquine. Et franchement, je n’ai pas eu tort de faire cet achat.

Dans cet univers, les animaux sont les serviteurs des Dieux. D’ailleurs, ils ne sont pas dans le monde des humains. Les animaux en question sont des métamorphes aux pouvoirs spéciaux, plus ou moins puissant. Ici, il est question de Senzo, un renard noir surpuissant ayant causé de nombreuses tragédies, qui avait été endormi pendant trois cents ans. Il fut réveillé par la Déesse du Soleil, qui lui donna comme punition de devoir élever un petit tanuki, lui aussi pourvut de pouvoirs exceptionnels, pour devenir un parfait futur serviteur des Dieux.
Malheureusement, Senzo n’a plus ses pouvoirs et dès qu’il tente de désobéir, son collier lui provoque une douleur des plus atroces.

Le contexte de l’histoire est vraiment intéressant, sans être lourd, par rapport au passé du renard. Il y a bien une différence entre les deux personnages, pourtant, quelque chose les rassemble. Senzo est un personnage malveillant et affable, alors que Manpachi (nommé ainsi par Senzo), est naïf et enfantin. Pourtant… Tous les deux ont été abandonnés par leur famille. Des animaux ordinaires et donc bestiales.

Ils vont vivre dans une sorte d’entre deux mondes, dans une petite maison avec une renarde blanche nommée Koyuki. Avec notamment des petites missions qui leur seront confiés par les loups.

C’est un manga tout en douceur, plaisant à lire autant qu’à regarder. J’avais le sourire à chaque page. J’ai adoré lire ce manga, c’était comme une petite bulle de bien-être. J’ai vraiment hâte de lire la suite, pour voir le développement de Manpachi et aussi celui de Senzo, car je me doute que cette histoire le concerne aussi.

J’aime le caractère rebelle de Senzo et les deux personnages des loups sont attachants. Enfin, il me semble que l’un est un chien et non un loup.

C’est une de mes lectures pipou que je ressortirais sûrement quand j’aurais besoin de douceur. Ma note est certes maximale, mais je n’ai rien eu a redire pendant ma lecture. Un vrai coup de cour que je recommande à tout le monde !

 

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *