Le cercle du dragon-thé: T1 – Katie O’Neill

Chronique #197

Saga : Le cercle de Dragon-thé
Tome : Tome 1
Autrice : Katie O’Neill
Éditions : Bliss
Genres : Jeunesse ; Fantasy ; Bande-dessinée ; Handi-friendly ; Dragon ; Thés
ISBN : 978-2-37578-210-1
Pages : 72
Ma note : 17/20

Résumé :
« Greta, apprentie forgeronne, découvre une petite créature perdue sur la place du marché. En ramenant le dragon-thé chez lui, elle va rencontrer les deux propriétaires du salon de thé : Hesekiel et Erik. Ces derniers vont alors l’initier à l’art délicat du soin des dragons-thé. Tandis qu’elle se lie d’amitié avec eux et avec la timide Minette, Greta va découvrir l’étendue de cet art et comment les dragons-thé enrichissent leurs vies.
Un conte de fées envoûtant autour de Greta et de sa découverte du monde enchanteur des dragons-thé. »

J’ai découvert cette pépite dans une des vidéos de Pikiti Bouquine. Et… J’ai littéralement craqué. Des dragons, du thé, des choses mignonnes… Je ne pouvais que craquer !

C’est un univers qui malgré le peu d’informations sembles relativement fournit. Dont d’ailleurs on ne connaît pas le nom. Mais, il s’agit d’un monde fantasy, avec des créatures anthropomorphes. Quelles le soient partiellement, comme Greta avec ses gênes de gobelins, ou bien avec Minette qui elle possède en plus des cornes (pas de gobelin, hein), des jambes de chèvre, ou alors complètement comme Hesekiel.

Nous avons aussi des « métiers » très typés fantasy, avec des forgerons, aventuriers, guérisseurs, prophétesse… Les graphismes simples mais adorables donnent une ambiance douce et calme qui apaise, comme un bon thé.

L’histoire est vraiment bien pensée et pourtant assez simple. Il s’agit simplement de personnes qui prennent soin de l’espèce des dragons-thé. Ce qui fait un peu penser aux éleveurs pokémon, mais en encore plus restreint. Bien que cette BD soit plus que pipou, je trouve qu’elles passe un peu vite sur les évènements, mais cela est peut-être en rapport avec les chapitres aussi. Avec le temps qui passe, vu que chaque chapitre à le nom d’une saison.

Sinon… L’histoire est handi-friendly, et ça… C’est super génial ! Avec Erik qui est une personne à mobilité réduite et que Minette n’a plus aucune mémoire. De plus, je me doute fortement sur un point. Les relations. Hesekiel et Erik semblent avoir bien plus qu’une relation amicale, ce n’est pas vraiment dit, mais si c’est bien vrai, c’est une relation homosexuelle juste… Adorable.

Il y a aussi la thématique de l’abandon et d’aidant, avec l’art des dragons-thé qui s’éssoufle et les personnes qui s’en occupent qui finissent par mourir, les petits dragons se retrouvent seuls et souffrent beaucoup. Toutes ses thématiques nous font nous attacher encore plus à cette histoire. Cette petite bulle paisible dont on aimerait tous faire partie.

C’est une histoire que je souhaite voir exploiter à son haut potentiel. Je prie pour avoir la suite et bien plus. Il y a même des explications de ses petites créatures à la fin de la BD.
Un véritable coup de coeur que je chéri beaucoup.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *