La Trilogie des Ténèbres T1: L’Évangile des Ténèbres – Jean-Luc Bizien

Chronique #49


Titre : La Trilogie des Ténèbres
Tome : Tome 1 ; L’Évangile des Ténèbres
Auteur : Jean-Luc Bizien
Éditions : Éditions du Toucan
Collection : Toucan Noir
Genre : Thriller
ISBN : 978-2-81000-459-1
Pages : 457

Résumé :
« Seth Ballahan, rédacteur en chef d’un quotidien américain, apprend que Michaël Wong, l’un de ses collaborateurs, est piégé en Corée du Nord. Face à l’absence de réaction de sa hiérarchie, Ballahan décide de secourir le jeune journaliste. Dans Pyongyang, la capitale fantôme où les hommes ne sont que des ombres, il cherche de l’aide auprès de Suzan, une soi-disant correspondante d’O.N.G canadienne. Au même moment, l’inconcevable se produit : dans ce pays ultra surveillé, une série de cadavres atrocement mutilés révèle l’existence d’un tueur obsessionnel. Le lieutenant Paik Dong-Soo, brillant militaire nord-coréen, est chargé de l’enquête. A l’issu d’un parcours terrorisant, tous vont se retrouver en un lieu oublié, celui qu’annonce l’Évangile des Ténèbres… »

Roman acheté pendant le salon du polar de Fargues St-Hilaires avec une belle rencontre. C’était « THE » rencontre qui a fait dire à mon homme qu’il a bien fait de m’amener. Car oui ! L’auteur, en plus d’être quelqu’un d’extrêmement gentil, adorable (tout ce que tu veux), en plus d’un super dessinateur, il est aussi auteur de jeu de rôle. Du coup, mon homme est venue le voir à trois reprises sur son stand. C’était marrant. Il me disait « tu veux pas aller le voir pour moi, il va crier au harcèlement sinon ».

Donc, le roman se passe principalement en Corée du Nord.
OUI ! Vous avez bien lu, la COREE-DU-NORD !
Comme dit plus haut, nous suivons quatre personnages au fil des pages.
Seth Ballahan (Ohhh Seth, j’adore ce prénom *bave*), directeur d’un journal, Michael Wong, un jeune journaliste, d’origine coréenne, Paik Dong-Soo, un jeune militaire nord-coréen et Le Chasseur, un autre nord-coréen.

Il s’agit d’une suite d’événements parfaitement coordonnés. Franchement, je me demande comment l’auteur a fait, il a dû être très consciencieux ! Chapeau bas !
En gros, c’est une course contre la montre, car Michael Wong est parti en Corée du Nord pour un reportage mais on est sans nouvelles de lui. Seth Ballahan en a marre de la transparence que ses supérieurs laissent paraître sur cette affaire et décide de partir le chercher.
Pendant ce temps, en Corée du Nord, Paik Dong-Soo est appelé sur une affaire urgente… Un tueur en série qui sévit ! Donc le chasseur en question.

Je n’ai pas été déçu, le récit nous tient en haleine tout du long ! Et les débuts de chapitre nous induit même en erreur pour faire tenir l’intrigue. Par exemple ; un se terminer sur un personnage découvrant quelque chose, et le début du chapitre prochain parle de quelqu’un d’autre, sans qu’on le devine au début, du coup, on pense que c’est la continuité du chapitre précédent, mais… Pas du tout !

Le livre comprend trois parties :
I : Au nom du père
II : Et du fils
III : Ainsi soit-il

Les trois parties sont vraiment bien nommées très sympathique, ça m’a fait penser que Seth Ballahan considère un peu Michael Wong comme un fils vers la fin du livre.
Petit bonus avec les pages des différentes parties ; l’auteur y place des citations magnifiques !

Hic du livre, j’ai été un peu déçu de la fin, simplement car on ne connaît pas exactement l’identité du chasseur et puis de sa propre fin…
Sinon rien à redire !

Passage favori pages 93 :
« Comme de bien entendu, il avait dû répondre aux habituelles questions. Le préposé, en affectant de planter ces prunelles dans celles du journaliste, avait égrené :
– Monsieur, c’est bien votre valise ? Vous l’avez bouclée vous-même ? Quelqu’un vous a-t-il proposé de transporter quelque chose ?
Inquiet à la seule idée de ne pouvoir prendre l’avion, Ballahan s’était fait violence. Les réponses s’étaient pourtant imposées à mesure :’’Non, c’est celle d’un inconnu. On m’a glissé un truc de force à l’intérieur, mais je n’ai pas bien compris si c’était une bombe ou de la came…’’ »

Un énorme coup de coeur auquel je donne la note de 17/20 ! A lire sans attendre, et surtout à dévorer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *