Dieu est amour – Jean-Loup Adénor & Timothée De Rauglaudre

Chronique #159

Titre : Dieu est amour
Auteurs : Jean-Loup Adénor & Timothée De Rauglaudre
Éditions : Flammarion
Genre : Documentaire
ISBN : 978-2-0814-8157-2
Pages : 302
Ma note : 17/20

Résumé :
« Infiltrés parmi ceux qui veulent ‘guérir’ les homosexuels.
Ces pratiques occultes et dangereuses, bien connues aux États-Unis, existent aussi en France.
Restaurer’ de jeunes hommes et femmes désorientés par leurs attirances homosexuelles pour les ramener vers une ‘saine hétérosexualité’ ou les rendre abstinents, telle est la mission que se sont donnée ces groupes chrétiens qui pratiquent des ‘homothérapies’ – connues sous le nom de ‘thérapies de conversion’.
Au cours de leurs deux ans d’enquête, les auteurs sont parvenus à infiltrer ces groupes ‘ex-gays’, Courage et Torrents de vie, qui, dans le plus grand secret, tentent par la prière et de pseudo-thérapies de chasser le ‘péché’ de l’homosexualité. Des communautés catholiques ou évangéliques qui agissent en toute liberté, parfois même avec la bénédiction des autorités religieuses.
Prières de guérison, chasse aux démons et accompagnement psychospirituel, ces nombreux témoignages inédits décrivent une réalité inquiétante encore inconnue du grand public.
Souvent émouvantes, parfois effrayantes, toutes les histoires rapportées dans cet ouvrage démontrent que ces thérapies, qui prolifèrent dans l’ombre, présentent un réel danger pour la santé mentale des victimes. »

Ce n’est pas une lecture habituelle pour ma part, même si ce genre de lecture m’intéresse. Comment suis-je tombé sur ce témoignage ? C’est très simple, en lisant le roman « Tant qu’il le faudra » de Cordélia sur Wattpad, un chapitre parlait de thérapie de conversion. Alors… Qu’est-ce que la thérapie de conversion ? Il s’agit de thérapie, plus ou moins violente, qui cherche à changer l’orientation sexuel d’un homosexuel pour le faire devenir hétérosexuel. J’ai appris dans ce chapitre de TQLF qu’en France, aucune loi interdit spécifiquement ce type de « thérapie ». C’est un sujet qui m’interpelle énormément, du coup, je me suis beaucoup renseigné, et je suis tombé sur ce livre, qui justement était sorti depuis peu.

Après cette lecture, je n’ai pas l’impression d’avoir les mots pour décrire cette enquête, mais je ne dis pas que c’est une mauvaise enquête. C’est un texte qui est parfois assez lourd à lire, car beaucoup de noms d’organisme, de dates, et de noms de personnages publics. Mais détail assez intéressant, nous avons des chapitres parlant justement de l’histoire des gays aux USA avec les créations des mouvements ex-gay ou de groupe de thérapie de conversion. D’ailleurs, dans l’enquête l’expression « Thérapie de conversion » est prohibé. Ils utilisent l’expression « thérapies de guérison ».

Grace à cette enquête j’ai une vision bien plus précise de ce qui se déroule dans ses groupes français. Car on a l’image de quelque chose de choquant, comme aux USA. En soi, c’est toujours choquant et dur à supporter sauf qu’en France, est beaucoup plus axé sur le mental de la personne. Avec la honte d’être homosexuel. Comme quoi, tu es accepté par ce groupe pour te venir en aide, mais il faut que tu sois hétérosexuel (qui consomme, ou en étant abstinent) pour que Jésus et Dieu t’acceptent en tant que chrétien. C’est énorme de dire à quelqu’un de croyant, et fervant en plus de ça, qu’il n’est pas accepté par celui en qui il croit. C’est de l’isolement sans l’isoler.

Il y a aussi cette ambiance malsaine de groupe de parole avec des non-dis. Chacun parle de leur difficulté passées, mais pas actuelles, comme si ils avaient peur d’être rejeter par ce groupe à qui ils se raccroche. Le plus choquant pour moi, était les dires de certains groupes. Comme quoi… L’homosexualité est sous-entendu comme une maladie (l’homosexualité n’étant plus officiellement reconnu comme une maladie depuis de nombreuses années). Il y a même des psychiatres pratiquant des « homothérapie », c’est vraiment affreux de se dire que des psychiatres pratiques ce genre de chose.

Néanmoins, j’ai beaucoup apprit en lisant cette enquête, et les phrases de témoignages sont très bien choisit. On s’imprègne bien des émotions du journaliste qui se fait passer pour Guilhem, et donc qui fait une observation participante. A la fin, ce que j’ai aimé, c’est que les auteurs parlent justement d’une loi qui est en préparation pour justement interdire ces thérapies en France. J’ai d’ailleurs appris qu’il y a avait des groupes religieux inclusif, qui accepte l’homosexualité dans la religion, ce qui rassure grandement.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *