Chronique d’une princesse machiavélique T1: Sans valentin – Lily B. Francis

Chronique #40
 
 
Titre : Chroniques d’une princesse machiavélique
Tome : Tome 1; Sans valentin
Auteure : Lily B. Francis
Éditions :Autoédité
Genres :Romance ; Contemporain
ISBN :978-2-322-132-188
Pages :388
 
Résumé :
« Agnès n’en revient pas. Le voile du déni vient de se lever et elle réalise qu’elle est toujours amoureuse de son meilleur ami le magnifique Phoebus Rolland. Ce serait le début d’une superbe histoire d’amour s’il n’était pas en couple depuis 7ans ! Tant pis, Agnès tente le tout pour le tout. C’est fun, c’est frais, c’est fou sauf qu’elle oublie complètement que si elle sème le vent, elle récoltera la tempête ! »
 
Tout d’abord, je tiens à remercier Lily B. Francis pour la confiance qu’elle m’a accordée en m’envoyant ces deux tomes avec une grande gentillesse. Merci pour ce super partenariat !
De ce fait, un petit titre trône sur la page de mes partenaires !
 
J’ai connue cette saga de romans lors de la soirée Book’n polar pour l’anniversaire de Book’n Series ! Plusieurs auteurs nous présentant leur œuvre ! Au premier abord, le livre rose fluo ne me faisait pas vraiment envie. Mais après sa présentation, même si la romance n’est pas mon genre de lecture, j’ai pensée que l’auteur avait dû communiquer son entrain dans sa façon d’écrire. Du coup, je me suis mise à avoir envie de le lire.
 
J’avais raison !
Le stype d’écriture est frais et léger, un roman typique pour l’été, en plein soleil au bord de la piscine. Valable aussi bien pour les petits que pour les grands.
 
L’histoire est comique, avec Agnès, une jeune femme venant d’une famille gérant un empire de la mode, étant une peste de princesse. Une princesse qui du jour au lendemain se rend compte d’une chose importante : elle est amoureuse de son meilleur ami.
À qui ça n’est jamais arrivé ?
 
Ce personnage est actif et nous en fait voir de toute les couleurs.
Je me suis dit qu’elle allait au fur et à mesure faire la part des choses, mais en fait non !
Elle ne voit toujours pas plus loin que le bout de son nez.
Bien que bizarrement elle semble réaliste, elle sait que Phoebus est déjà en couple, mais elle semble en même temps vivre dans un doux rêve totalement à côté de la plaque.
 
Nous suivons aussi la bande d’amis qui la suit, les méthodes de séduction avec l’aide des copines et les quiproquo et disputes du groupe. C’est endiablé !
 
Jamais une pause, toujours un évènement pour faire rebondir la chose !
J’aime beaucoup le personnage de Phoebus Rolland mais je trouve un peu dommage qu’il soit trop introverti au niveau des sentiments et que du coup, il se mette vite en colère.
Esméralda, sa fiancée est juste magnifique ! Une belle jeune femme colombienne qui fait aussi penser à Cendrillon. Grâce à Phoebus, elle et sa famille sortent du fossé dans lequel ils étaient tombés.
 
Juste petit bémol, mais pas supra important, la présentation des personnages quand il s’agit des Belles, ou de la bande va un peu vite, je n’ai pas bien intégrée les noms/têtes/caractère/compagnon que vers la fin du roman.
 
Sinon je n’ai rien à dire ; pas de passage préféré, par contre je lui donne la note de 17/20même si ce n’est pas un coup de cœur car ce n’est quand même pas mon genre littéraire préféré mais j’ai tout de même bien ri ! 
 
 
Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *