Ce qui ne te tue pas… T2: Ce qui nous consume… – Georgia Caldera

Chronique #145


Titre : Ce qui nous consume…
Saga : Ce qui ne te tue pas…
Tome : Tome 2
Auteure : Georgia Caldera
Éditions : J’ai lu
Genre : Romance
ISBN : 978-2-290-20898-4
Pages : 413
Ma note : 16/20

Résumé :
« Violette, au passé troublé mais au brillant avenir, vient d’intégrer une école d’art. Elle s’est installée chez sa mère et son nouveau mari, et a fait la connaissance du fils de celui-ci, le solitaire et énigmatique Adam. Après s’être ignorés puis déchirés durant des semaines, ils ont trouvé la paix dans les bras l’un de l’autre et se sont déclaré leur amour. Violette doit désormais apprendre à lui faire confiance, mais les secrets qui voilent le ténébreux regard d’Adam pèsent sur leur couple. Parviendra-t-il à lui révéler ses démons et à accepter son aide ? »

Et voilà, inévitablement, je me suis retrouvé avec le tome 2 de « Ce qui ne te tue pas… » entre les mains ! J’avais vraiment hâte de connaître la suite ! Malgré tout, je n’ai pas été déçu !

C’était même bien mieux que ce que j’espérais aux vues du premier tome. D’un côté, je vais dire, normal, puisqu’on rentre plus en détail dans l’histoire, dans la véritable évolution des personnages. Dans le premier tome, je peux dire qu’il ne ce passait pas tant de choses que cela, c’était comme un tome de mise ne place en soit. Par contre, dans le second, nous avons des rebondissements en veux-tu, en voilà !
Je ne me suis pas ennuyé une seconde ! Et mon amour pour Adam n’a fait qu’augmenter de toute façon…

Dans ce tome, énormément de choses de passe, notamment le développement de la relation entre Adam et Violette, en particulier en public, à l’école. De plus, l’avenir d’Adam semble de plus en plus positif, sauf que le jeune homme est trop enfermé dans ses peurs et la puissance de son père dans son esprit pour arriver à se prendre en main. Malgré tout, il arrive ENFIN à tenir tête à son père ! Grâce aux sentiments positifs et de bien-être que produit la présence de Violette auprès de lui.
Dans les deux tomes, j’ai pu remarquer que les problèmes d’Adam étaient bien plus présent, si on peut dire, que ceux de Violette par rapport à son « ancienne vie » à Avignon. Sauf que dans ce tome, ses problèmes remontent à la surface, mais finissent par se régler, après tout, c’est un tome de fin de saga, non ? Car elle aussi, enfermé dans ses pensées, dans ses peurs, fini par se rendre compte, comme Adam, qu’elle n’est pas seule pour affronter tout ça. Que l’époque du lycée, de l’ignorance et de la niaiserie est terminée. Ici, dans cette école, les étudiants sont des adultes intelligents et d’une amitié semblant indéfectible.

Bien sur, régler les problèmes d’Adam avec son père ne pouvait être une mince affaire. C’est d’ailleurs après des vacances extraordinaires pour le garçon, qui a découvert un père aimant, tout l’opposé du sien… Qu’il le retrouve pour semble-t-il une ultime confrontation.

Une confrontation tellement éprouvante, et dure à encaisser ! J’ai eu mal pour Adam, j’ai pleuré, hurler de rage et de désespoir pour lui pendant ses dernières pages qui m’ont tellement faites souffrir ! C’était le passage avec le père le plus abominable de toute la saga ! Déjà, parce qu’on pense qu’Adam est en train de prendre le dessus, de ne plus se laisser marcher sur les pieds, mais non. Ludwig à toujours le dessus, il l’aura toujours…

Bien évidemment, tout fini bien quand même ! Même si j’ai cru mourir avec cette fin !

Une belle saga, fraîche, et malgré tout les évènements sombres, pas trop lourde à lire, que je conseille vivement ! Ce tome 2 étant un coup de coeur !

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *